Musée de la Comtesse de Ségur

1868

Diloy le chemineau

 

« A ma petite-fille Françoise de Pitray

 

Chère petite,

Je te dédie l’histoire du BON CHEMINEAU et de l’orgueilleuse Félicie.

Prie tes frères et tes sœurs de te garder ce livre en attendant qu’il puisse t’intéresser.

Ta grand-mère qui t’aime beaucoup.

Comtesse de Ségur, née Rostopchine. »

 

 

Diloy le chemineau, c’était un pauvre homme qui allait travailler de ferme en ferme. Félicie, c’était une petite fille très fière de sa fortune, « une péronnelle «, dit son oncle le général.

Or, un jour, la péronnelle suivant un sentier désert y rencontra le chemineau. Elle se montra hautaine et impolie ; le chemineau, qui avait peut-être un peu trop bu, cueillit une badine et ...

Personne n’était là. Personne ne vit ce qui se passa. Et pourtant tout le monde le sut...

Félicie pardonnera-t-elle au chemineau qui, par deux fois ensuite, lui sauvera la vie ?

Sur ce thème amusant le brillant talent de Mme de Ségur brode mille et un épisodes pleins de vie et d’imprévu.

 

Résumé extrait de : Bibliothèque Rose Illustrée - Hachette - Vers 1955